Encore et toujours une année charnière

Encore et toujours  une année charnière

 

Nous profitons de ce premier tract de l’année pour vous transmettre

TOUS NOS VŒUX DE SANTÉ ET DE BONHEUR POUR 2017

2016 est derrière nous. Elle a été marquée par le départ d’Alexandre de Juniac et l’arrivée de Jean-Marc Janaillac. Il a rapidement pris le pouls social en reconnaissant qu’il fallait construire un climat de confiance pour avancer. Les grandes lignes de son projet présentées, nous sommes tous en attente de plus de détails, de projections et de chiffrages économiques. Une expertise sur Trust Together a été lancée par les élus du CCE. Sous l’impulsion de Force Ouvrière, pour la première fois depuis très (trop) longtemps une mise en concurrence de plusieurs cabinets d’expertise a été mise en œuvre. Cela a créé un électrochoc bienvenu à notre sens.

Les éléments de ce projet seront précisés par Franck Terner lors du CCE du 26 janvier.

Reste à connaître, entre autres, les conditions pour les personnels navigants, les salariés concernés au sol, les arbitrages et les périmètres des lignes opérées afin d’éviter tout risque de cannibalisme par la nouvelle compagnie.

La vive réaction des salariés et des organisations syndicales à la Maintenance a fait fléchir la Direction. La position Force Ouvrière est claire depuis le départ : « Together » se traduit « ensemble ». Nous rejetons toute idée de filialisation.

Un élément essentiel est le volet “ambition RH”. Les équipes sont épuisées par les efforts successifs, les pressions et les sous-effectifs. Les départs de collègues en masse ont désorganisé de très nombreux secteurs. L’ambiance difficile n’est pas propice à l’épanouissement. Elle étouffe et inhibe. La confiance s’en est allée. La reconstruire sera un travail long qui doit s’appuyer sur une réelle volonté d’aboutir.

A la veille d’une nouvelle vague de départs PDV, annoncée par les dirigeants comme la dernière, les salariés attendent des conditions de travail plus convenables dans les secteurs concernés. L’efficacité opérationnelle et la satisfaction client sont à ce prix. Il faut que la Direction prenne enfin en compte les remontées concrètes du terrain. Dans le cas contraire tout effort supplémentaire rencontrera une opposition, ou pire, une résignation destructrice.

2017 commence sur un rythme effréné chez les PN. L’accord en cours de négociation dictera les conditions de travail et de rémunération des PNC sur les années à venir. Côté PNT, la Direction a lancé des négociations sur les accords de périmètres, préalablement à la concrétisation du projet Boost.

La Direction doit mettre en place des projets socialement acceptables et économiquement viables. Force Ouvrière mettra tout en œuvre pour que le virage social soit pris.

Année d’élection présidentielle, 2017 prend un tout autre aspect quand on sait combien le rôle de l’État dans l’avenir du transport aérien français est vital. Nous continuons à défendre les dossiers qui permettront de lever les handicaps qui pèsent sur notre activité.

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) vont débuter. L’absence d’augmentations générales est un des facteurs qui a poussé FO à ne plus signer les précédents accords. Les augmentations individuelles ont laissé beaucoup de salariés sur le bord de la route et certains plusieurs années consécutives ! Cela a été synonyme de pertes conséquentes de pouvoir d’achat. FO revendiquera des augmentations générales ainsi que de la PUA dont chaque évolution bénéficie proportionnellement plus aux petits salaires.

A la veille de négociations sur les facilités de transports dans les Bus Directs, nous rappelons que le sujet des facilités de transports est, pour FO, un élément prioritaire. Les remontées des salariés et les revendications sont nombreuses face à la montée des prix et aux quotas fermés. Les réponses ou propositions de la Direction restent insuffisantes.

Le contexte mondial évolue dans le transport aérien. Le trafic de la Chine, du Japon et du Brésil vers la France reprend de manière fragile. Deux compagnies du Golfe montrent des signes de fléchissement. Air France possède les atouts pour être une pièce maîtresse sur cet échiquier en mouvement. Il ne faudrait pas qu’elle tarde à se donner les moyens de ses ambitions.

L’année 2017 est une charnière. Nous ne tarderons pas à connaître les résolutions de la Direction d’Air France pour passer ce cap…

 

.                                                                                                   Christophe Malloggi

.                                                                                                   Secrétaire Général

téléchargerPDF

Pas de commentaire

laisser un commentaire

Vous devez être Connecté pour laisser un commentaire.